Suivez-nous sur Facebook…

… et Twitter !

Développement personnel by Cindy

Une journée réellement pas comme les autres

Une journée réellement pas comme les autres

Samedi dernier, je me suis réveillée vers midi, après une nuit normale et être rentrée après 1h du matin, suite à un cinéma (je suis allée voir Snowden, excellent). Jusque là, rien d’anormal, je ne pensais pas vivre une journée réellement pas comme les autres.

L’objectif du jour

Pour ce samedi, voilà ce que j’avais prévu, dans les grandes lignes : je suis assez intéressée par le violon (c’est sans doute pour cela que j’en ai 2 chez moi). Mon but pour ce jour était d’aller au Salon du Violon, 3ème édition, situé à la Bellevilloise à Paris, 20ème arrondissement.

C’est un salon où sont exposés des archets, des violons, mais pas que. Il y a aussi des violoncelles et des contrebasses. Sans compter le nombre d’experts présents pendant les 2 jours du salon. C’est très joli, des personnes jouent et exercent leur talent devant tout le monde, pour essayer mais aussi pour se faire entendre.

Il faut savoir également que le vendredi 04 novembre était le jour de mon anniversaire, et que donc TOUT pouvait arriver pendant le week-end. Je ne savais pas que j’allais vivre une journée réellement pas comme les autres.

Ce qu’il s’est réellement passé

Me réveillant à midi, ce que je fais, dès que je me réveille est d’activer les data sur mon téléphone et d’aller à la douche. Je n’ai pas tant de notifications que cela, mais parfois, je n’aime pas attendre devant mon téléphone que tout se charge alors je le laisse faire tout seul pendant un petit 10 minutes / un quart d’heure.

La famille

J’ai vu 2 appels manqués, mon frère, J., qui voulait que je le rejoigne directement chez lui pour une affaire de famille. Okay, il est 12h45. Il faut que je finisse de me préparer et j’arrive. 13h, je commande le Uber (j’habite Colombes, lui Saint-Denis ; c’est pressé, autant y aller très vite). J’arrive, il est 13h30. On prend le thé, il m’explique, ça passe, on décide d’aller boire un verre pour fêter ça (16h30 à ce moment-là). Puis il me demande si je peux aller donner sa clef d’appartement à quelqu’un au fond de Paris pour l’aider – je dis oui. Nous terminons le verre vers 17h, et je m’en vais donner sa clef.

Suite de la journée

Un ami à moi m’a proposé un restaurant à ce même moment pour le soir avec un autre ami. Tiens, c’est louche, il ne propose jamais. Je dis oui tout en sachant que mon anniversaire était la veille. J’ai un doute. Décidément, ce n’est pas une journée réellement pas comme les autres.

Après avoir donné la clef de mon frère à jenesaisqui dans Paris, il était 18h30. Impossible donc d’aller au Salon du Violon. Le temps d’y aller, je n’aurais pas pu rester plus de 10-20 minutes pour profiter des œuvres d’art que la Bellevilloise regorge. Je n’y suis donc pas allée ce samedi.

Je rentre donc vers chez moi (environ 19h) pour prendre les transports avec lesdits amis (qui m’avaient préparé une surprise en m’offrant des cadeaux). Nous allons à ce restaurant Coréen impressionnant sur Courbevoie. On termine vers 22h.

En soirée

Ce qui a suivi après le restaurant ? Une ballade dans Paris pour brouiller les pistes sur la destination. Ça m’a tout de même fait faire une crise d’angoisse, et qui s’avérait être le Café de Flore. Très bon chocolat chaud, une souris visible et affolée et un bon moment passé avec eux furent au rendez-vous. Et apparemment, Patrick Bruel aussi, que je n’ai point aperçu. Nous avons ensuite rejoint mon frère (que j’avais vu l’après-midi même) pour finir la soirée autour d’un verre.

Finalité de l’histoire

Le Salon du Violon, j’ai finalement pu y aller le dimanche, dans l’après-midi. En plus de la description que je vous ai faite plus haut, il y avait des fleurs de lys partout. Autant vous dire que j’étais très contente, ce sont mes fleurs préférées. Les violons étaient vraiment magnifiques. Et si je m’y prends dès à présent de jouer de cet instrument et que je persévère, il n’est pas impossible que j’achète un violon l’an prochain lors de cet évènement.

Même si j’ai prévu des activités pendant ce week-end, ce n’est pas parce que je ne les ai pas faites comme je le pensais que cela s’est mal passé. Au contraire, j’ai pu diversifier mes sorties (faire un barbecue Coréen et le Café de Flore dans la même journée était assez improbable en temps normal) et cela m’a fait très plaisir.

Le fait de changer de routine de temps en temps nous permet de réfléchir sur nous et sur ce que l’on veut vraiment, avancer, voir de nouvelles choses en expérimentant l’inconnu. Mon planning a été changé, et alors ? À la fin de ce week-end, j’ai quasiment fait tout ce que je voulais faire. C’est très bien que cela se soit passé comme ça ! C’était bien une journée réellement pas comme les autres.

Remerciements

Je remercie encore ces deux amis (dont je tairai le nom) qui ont tenté d’organiser quelque chose alors que je ne le souhaitais pas, tout comme les cadeaux qu’ils m’ont offerts alors qu’ils savent que je n’ai clairement pas tendance à être matérialiste, et de leur insistance quant à leur volonté de connaître mon planning (que toutes les personnes autres que moi considèrent comme « emploi du temps de ministre).

À d’autres nouvelles aventures qui bouleverseront ma vie, et j’espère revivre une journée réellement pas comme les autres.

Share Button


1 thought on “Une journée réellement pas comme les autres”

  • Une journée comme une autre pour toi non???? Ça m’a fait rire de te lire mais c’est tellement toi… et puis au final ils ont bien eu raison tes amis et ton frère!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.