La peur de l’engagement

La peur de l’engagement ? Qu’est-ce que c’est ? C’est tout simplement la peur de réaliser ou de faire une action qui nous engagerait ou obligerait à être et / ou devenir quelqu’un d’autre ayant des obligations par rapport à l’action initiale. La notion d’obligation impose à une personne de réaliser une action (souvent) contre son gré. Ce n’est bien sûr pas toujours le cas, et heureusement.

Pourquoi avoir peur de l’engagement ?

Parce qu’effectivement, il y a des causes liées à ce sujet, la peur de l’engagement vient de quelque part. Plusieurs causes sont possibles (soit une ou plusieurs en fonction des personnes / de vous), notamment :

  • une déception antérieure par rapport à une ou des personnes que vous avez connues et donc bloque la confiance que vous pouvez avoir envers les autres
  • le manque de confiance en soi qui baisse l’estime et donc bloque cette envie de vous engager puisque vous n’êtes pas déjà engagé à 100% avec vous-même
  • une peur de :
    • ne pas pouvoir assurer une nouvelle situation si l’engagement se fait car cela s’est déjà produit
    • souffrir si votre choix n’est pas concluant car vous ne savez pas réellement faire de choix pour cette situation
    • renoncer à sa propre liberté car c’est un aspect de votre vie que vous souhaitez conserver à tout prix

Les causes peuvent encore pleuvoir tellement il y en a. Beaucoup de facteurs rentrent en compte pour déterminer cette peur de l’engagement et il est intéressant de cibler concrètement d’où vient cette peur pour enfin y voir plus clair et avancer en travaillant sur soi.

Et oui ! Une peur peut se vaincre et, en trouvant le pourquoi, vous avez déjà fait 50% du travail. Les autres 50% contiennent : la volonté, la détermination, les actes pour vaincre cette peur.

Dans une bonne partie des cas, la peur de l’engagement peut venir de l’enfance : vous avez peut-être vu des situations désastreuses qui vous ont marquées et que vous ne souhaitez pas reproduire, vu vos parent divorcer, vécu une scolarité difficile, eu une autorité parentale particulièrement stricte… Mais pas que. Il y a beaucoup de causes possibles.

Voici ci-après des tips / astuces qui pourront vous aider dans votre démarche d’amélioration de vous-même au niveau de votre propre développement personnel :

Comment vaincre la peur de l’engagement ?

Parce que bien sûr, tout problème a une solution (plus ou moins simple), nous pouvons vaincre (tout ou partie en fonction des causes) cette peur de l’engagement par plusieurs moyens.

Certains de ces moyens sont plus ou moins efficaces en fonction des personnes et sont plus ou moins longs à mettre en place. Les voici :

  • prendre du temps pour soi et réfléchir à ce dont vous avez réellement envie
    • par exemple : vous pouvez vous dire que chaque matin, vous prendrez 5 à 10 minutes pour réfléchir à votre situation et instaurer des pensées positives sur divers points ; ça, c’est prendre du temps
  • prendre des décisions mineures et ensuite intensifier vos décisions
    • par exemple : vous pouvez vous dire : « Aller, je le fais ! » pour un petit quelque chose qu’en général, vous êtes plutôt réticent à faire ou n’êtes pas à l’aise avec l’idée de le faire
  • se faire aider si vraiment vous pensez que vous n’y arriverez pas seul(e)
    • par exemple : vous pouvez aller voir des amis pour qu’ils puissent vous aider à vous orienter et de ce fait, réfléchir sur vous et vous permettre de prendre des décisions
  • se renseigner sur votre soucis d’engagement en identifiant clairement celui-ci
    • par exemple : vous n’êtes pas assez confiant dans l’idée de sauter le pas : renseignez-vous pour avoir une grande idée dans quoi vous mettez les pieds !
  • être déterminé(e) de vouloir dépasser cette peur pour vous et non pour autrui
    • par exemple : vous voulez vous engager mais au fond de vous, vous avez du mal à y croire donc votre sentiment de vous engager est altéré par le manque de détermination
  • demander l’avis d’autrui et analyser ce(s) avis avec vos valeurs pour vous décider
    • par exemple : vous n’êtes pas convaincu(e) de ce qu’il se passera après que vous vous soyiez engagé(e) : vous pouvez demander à d’autres personnes (qui ont peut-être déjà vécues la situation / l’engagement) leur avis
  • relativiser sur la situation si vous prenez cet engagement, il y a sûrement pire
    • par exemple : si vous vous engagez et qu’il se passe quelque chose de contraignant, dites-vous qu’il y a des solutions (dans le pire des cas) pour se désengager et ainsi revenir au stade précédent (et ce n’est pas une régression)
  • affronter ses peurs et aller de l’avant pour vivre sa vie pleinement
    • par exemple : il est intéressant de savoir quelles sont ses propres peurs afin de pouvoir les « combattre » et ainsi se sentir mieux par la suite et d’avoir moins de peur(s) à son actif !

Vous n’êtes pas « comme les autres« , vous êtes unique et vous pouvez y arriver si vous êtes déterminé(e).

Cas pratiques

Voici quelques cas dans lesquels vous pouvez vous trouver en cas de peur de l’engagement (liste non exhaustive) :

Se marier avec son âme sœur

Qui n’a pas peur de se marier ? Dans l’ensemble c’est juste faire un contrat qui est censé durer toute la vie. De nos jours, s’engager sur la vie n’est plus tout à fait courant, du fait que nous vivons dans une société de consommation et que l’on ne croit plus à la durée de vie de ce qui nous entoure – l’amour en fait partie. Si au fond de vous vous sentez ce petit quelque chose qui vous dit d’y aller, de tenter l’aventure, allez-y, sinon, revoyez le pourquoi.

Prendre des cours

Vous travaillez depuis longtemps et vous vous dîtes qu’il est trop tard pour reprendre les cours parce que vous avez des enfants ou tout juste parce que vous n’avez pas le temps, ou même, vous avez peur de vous engager sur une nouvelle année scolaire ? Vous pouvez prendre des cours du soir et vous fixer un objectif de temps (souvent, avec le CNAM, vous avez des examens qui peuvent vous aider à vous poser une deadline pour votre projet d’apprentissage).

Arrêter de fumer

Ça n’a pas l’air d’un engagement, mais un peu quand même : vous engager envers vous-même à ne plus tomber dans le panneau (qui en plus est nocif). L’engagement de l’arrêt du tabac ne pourra que vous faire du bien pour votre santé (ainsi qu’à votre compte bancaire). Vous pouvez également vous faire aider en allant voir votre médecin traitant et lui demander de vous donner des conseils et de vous prescrire des patchs et/ou des gommes à mâcher (avec nicotine, à réduire dans le temps pour vous aider à réduire puis arrêter).

Voir des amis de temps en temps

Sortir vous embarrasse ou bien vous avez dit à des amis que vous iriez les voir ? Et bien, effectivement, vous pouvez penser que c’est un engagement, mais concrètement, rien n’est écrit sur contrat, vous pouvez annuler quand bon vous semble. Si vraiment vous pensez que cela vous ennuie plus que prévu, vous pouvez vous poser la question de savoir si votre amitié tient toujours comme avant et si oui, comment faire pour la faire perdurer. Dans le cas contraire, faîtes le nécessaire pour faire comprendre à vos amis que ce n’est plus d’actualité, mais vous comprenez que cette amitié ne sera plus.

Avoir des enfants

Des petites choses sur pattes ? Mise à part les animaux (dont je parle juste après), les enfants sont un réel engagement. Il faut vraiment que vous en ayez envie pour démarrer un dessein de cette envergure. Un enfant, cela se décide à deux, et cette décision n’est pas sans question.

Avoir des animaux

Cela ne vous est jamais arrivé de vouloir avoir une boule de poils ou un piou piou ? Ah bien sûr ! Les chats, les chiens, les poissons, les oiseaux, les iguanes, les rats, les serpents… Ils sont vraiment adorables, mais ils ne pourraient pas se passer de nous à partir du moment où l’on prend la décision de les garder près de nous : ils ont besoin d’un refuge, de nourriture car ce sont des être vivants et lorsque vous décidez d’en prendre un sous votre aile, vous vous engagez jusqu’à ce qu’il parte.

Share Button

3 pensées sur “La peur de l’engagement

  1. Emeline Répondre

    Bonjour Cindy,
    je viens de découvrir ton twitter puis ton blog. Je suis totalement adepte ! Merci pour ce partage. Tes mots me font échos. L’engagement est pour moi quelque chose de difficile… j’y travaille donc ! Merci en tout cas, je prends les conseils 😉 Bon après midi à toi

    • Cindy Auteur de l’articleRépondre

      Merci beaucoup Emeline !
      Je suis ravie que tu aies pu trouver des conseils ici pour t’aider ! Chaque personne est différente et il est nécessaire de se connaître pour évaluer les raisons de la peur de l’engagement qui nous pose problème chaque jour.
      À bientôt,
      Cindy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.