Développement personnel by Cindy

Êtes-vous… Météo-sensible ?

Êtes-vous… Météo-sensible ?

Est-ce que vous avez déjà eu des baisses de moral alors qu’il faisait mauvais dehors ? Est-ce que quand il fait beau vous avez la pêche ? Vous êtes sans doute météo-sensible (ou météo-vulnérable) ! Vous avez une certaine sensibilité qui fait que d’un temps à l’autre, vous vous sentez bien ou moins bien. Le mauvais temps, par exemple, ne peut pas vous rendre malade, en soit. En outre, il contribue à un stress supplémentaire pour quelques personnes et augmente le risque d’être malade.

Qui serait sensible à la météo ?

Selon les estimations, entre 30% et 50% des personnes seraient météo-sensibles. En outre, il existe des cas extrêmes de la météo sensibilité, notamment, un phénomène reconnu scientifiquement : la dépression saisonnière. Même si elle concerne une part très faible de la population (3 %), cette pathologie se traduit par une maladie chronique pendant l’hiver, une fatigue importante, un sentiment de tristesse et d’abandon, une augmentation de l’appétit, etc.

Une autre étude réalisée en 2011 aux Pays-Bas, décrit quatre types de personnalité :
– les personnes qui se sentent bien au soleil
– les gens qui souffrent de la chaleur
– les personnes qui dépriment / se sentent mal à cause de la pluie
– les gens qui ne sont pas du tout affectées par la météo, les plus nombreuses.

Des humeurs particulières ?

Autre observation : les personnes stressées sont plus sensibles aux sautes d’humeur atmosphériques. Un corps sain peut toutefois compenser des conditions météo défavorables. Il suffit juste que vous sortiez au grand air plus souvent, que vous fassiez de l’exercice et que vous mangiez équilibré pour que votre organisme s’adapte mieux aux modifications de temps.

Après, pour toutes les personnes météo-sensibles, n’hésitez pas à voir les bons avantages du mauvais temps ! Vous avez plein d’activités que vous pouvez faire chez vous (comme regarder des séries, des films, surfer sur le net, lire un bon livre, tenter de nouvelles recettes, appeler des amis…) ou même à l’extérieur en vous couvrant bien ou en emportant un parapluie (aller au cinéma, faire du shopping, voir des amis dans un bar / restaurant, visiter des musées ou des expositions, aller à des salons qui vous plaisent…) !

tree-200795_640

Seasonal Affective Disorder

Quand quelqu’un se plaint du climat, il vous exprime aussi d’autres choses : vulnérabilité, anxiété, sentiments dépressifs, mal-être, sentiment d’exclusion… Il est établi par contre que la baisse de température et surtout le manque de lumière génèrent de véritables troubles dépressifs sur de larges populations. C’est le SAD (« Seasonal Affective Disorder ») qui décrit désormais certains symptômes : fatigue, manque d’intérêt pour les activités du quotidien, retrait social, besoins compulsifs de manger du sucre, prise de poids…

Vous pouvez également vous tourner vers la luminothérapie, qui a l’air de très bien fonctionner : c’est un traitement « psychiatrique » proposé pour la dépression et l’insomnie. Elle consiste à exposer les yeux à une lumière d’intensité et de spectre lumineux spécifique proche de la lumière solaire (Wikipedia).

Alors, est-ce que vous êtes sensibles aux sautes d’humeur de la météo ? N’hésitez pas à en parler dans les commentaires ! C’est toujours intéressant de partager ce genre de choses et d’avoir des avis extérieurs 🙂

Share Button


2 thoughts on “Êtes-vous… Météo-sensible ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.